6 septembre 2017

Internet mobile bloqué au Togo, une atteinte à la libre expression en ligne

Par Julie Owono Dans Afrique, Communiqué de presse

Manifestations du 19 Août 2017 (via Farida Nabourema sur Twitter)

La connexion Internet mobile au Togo est fortement perturbée depuis le 5 septembre 2017. Selon de nombreux rapports reçus par Internet Sans Frontières Togo, les réseaux des deux seuls opérateurs et fournisseurs d’accès Internet (FAI) Togocell et Moov sont inaccessibles.

 

La coupure Internet mobile intervient alors que de nombreuses manifestations sont organisées par l’opposition dans tout le pays, pour s’opposer à l’avant-projet de modification constitutionnelle qui porte sur les dispositions relatives à la limitation des mandats présidentiels et le mode de scrutin à deux tours.

 

Koffi Inoussa Ayibo, président d’Internet Sans Frontières Togo, explique :

 

Aux environs de 20h TU le 5 septembre 2017, de nombreux utilisateurs ont constaté qu’ils n’arrivaient plus à accéder à Facebook; et WhatsApp, deux réseaux sociaux très utilisés au Togo. Nous avons immédiatement craint que les deux opérateurs que compte le Togo ont restreint l’accès aux réseaux sociaux. Seul le réseau filaire fonctionnait normalement.

Ce matin, nous avons conduit des tests de connexion dans plusieurs points du pays, et avons constaté qu’Internet ne passe plus du tout sur le mobile, qu’il ne s’agissait donc plus d’une censure de certains réseaux sociaux, mais une coupure totale d’accès à Internet via mobile. Sur les ondes de la radio togolaise Victoires FM à Lomé, Gilbert Bawara a confirmé la coupure Internet pour des raisons de sécurité.

 

Internet Sans Frontières condamne avec la plus grande fermeté cette atteinte à la liberté d’expression en ligne des citoyens togolais, et exhorte les autorités togolaises à user des voies conformes au droit International pour assurer un équilibre entre la protection des libertés, notamment la liberté d’expression, et la préservation de l’ordre public.

En particulier, Internet Sans Frontières attire l’attention des autorités togolaises sur la proportionnalité, la légalité, et la nécessité des mesures adoptées pour restreindre les libertés en vue de protéger l’ordre public.

 

Contact presse:

Koffi INOUSSA HAYIBO –  Internet Sans Frontières Togo princehabko@gmail.com

 

12 Commentaires
  1. Africa Times 7 septembre 2017

    […] was cited by Koffi Inoussa Hayibo, the president of Internet Without Borders in Togo. Hayibo said in a statement that the organization urges the Togolese authorities “ensure a balance between the protection of […]

    Reply
  2. HOMEPAGE 7 septembre 2017

    […] confirmed by Koffi Inoussa Ayibo, president of the Togolese branch of Internet Without Borders, who said the NGO found internet connectivity had been cut off on WhatsApp, Facebook, and, later, all mobile […]

    Reply
  3. […] confirmed by Koffi Inoussa Ayibo, president of the Togolese branch of Internet Without Borders, who said the NGO found internet connectivity had been cut off on WhatsApp, Facebook, and, later, all mobile […]

    Reply
  4. […] confirmed by Koffi Inoussa Ayibo, president of the Togolese branch of Internet Without Borders, who said […]

    Reply
  5. […] confirmed by Koffi Inoussa Ayibo, president of the Togolese branch of Internet Without Borders, who said […]

    Reply
  6. […] testing firm Dyn and West African digital rights group Internet Without Borders, which has members in Togo, verified these reports through technical […]

    Reply
  7. […] testing firm Dyn and West African digital rights group Internet Without Borders, which has members in Togo, verified these reports through technical […]

    Reply
  8. […] testing firm Dyn and West African digital rights group Internet Without Borders, which has members in Togo, verified these reports through technical […]

    Reply
  9. […] testing firm Dyn and West African digital rights group Internet Without Borders, which has members in Togo, verified these reports through technical […]

    Reply
  10. […] testing firm Dyn and West African digital rights group Internet Without Borders, which has members in Togo, verified these reports through technical […]

    Reply
  11. […] by Koffi Inoussa Ayibo, president of the Togolese branch of Internet Without Borders, who said the NGO found internet connectivity had been cut off on WhatsApp, Facebook, and, later, all mobile […]

    Reply
  12. […] testing firm Dyn and West African digital rights group Internet Without Borders, which has members in Togo, verified these reports through technical […]

    Reply

Laisser un commentaire